« 1152. Le marcheur, la glycine, l'orge | Accueil | 1154. La frise de la rue Guyton-de-Morveau, et autres curiosités »