« 747. Les visses dansantes de la ligne 6 | Accueil | 749. Blancheurs »