« 639. Salvador de Bahia. Avenida Manoel Dias da Silva: l'absolue suprématie de l'automobile | Accueil | 641. Salvador de Bahia. Publicités : autres idiotisées »