« 473. La saison des gants 2011/2012 est ouverte mais je ne sais pas situer ce premier égaré | Accueil | 475. À Saint-Paul, mon micocoulier décoiffé »