« 422. Salvador. Les Três Meninas griffées | Accueil | 424. Maria da Praça, d'Eliana Kertész, au Pelourinho de Salvador »