« 266. De National à Bercy par la rive gauche... | Accueil | 268. Au pont National, par un temps glacial »