« 218. Le paysage depuis le pont National en février 2001 | Accueil | 220. Sur le Garigliano, absence »