« 195. Pierre et mousse au pont Charles-de-Gaulle | Accueil | 197. Sur le pont, on est exposé au monde et présent à soi »